J'ai testé : les MP3 d'hypnose

Dans cet article, je vais vous parler d’une expérience que j’ai faite il y a environ 1 an – 1 an et demi, l’hiver dernier. À l’époque je pesais environ 75 kg, et mon poids augmentait lentement mais régulièrement. Histoire à peu près classique, je n’appréciais pas du tout mon physique, je tolérais très mal le regard des autres lorsque j’étais en maillot de bain, en robe, en short, je ne reconnaissais plus mon visage, je ne me sentais plus jolie du tout.

 

J’avais déjà essayé tout un tas de régimes : pauvres en calories, protéinés, sans gras, pauvres en féculents. À chaque fois je perdais du poids et à chaque fois je le reprenais. J’en étais arrivée à un moment où je ne savais même plus quoi manger car j’avais des nausées tous les jours. Ne sachant comment gérer mon poids et mes nausées j’alternais les périodes où je me jetais sur tout ce qui passait de gras et calorique et où j’ingurgitais des quantités astronomiques jusqu’à avoir mal au ventre, des remontées gastriques, la nausée et les périodes de nausée où je ne mangeais plus que pain blanc–salade voire rien du tout. 


L’anneau gastrique virtuel

À ce moment-là j’ai identifié deux problèmes de fond que je me traînais depuis l’enfance : le problème de la qualité et celui de la quantité. J’ai voulu agir sur les deux en même temps. Pour la qualité, j’ai commencé la lecture de tout un tas d’ouvrages sur la nutrition, je me suis rendue à des salons de l’alimentation, ai visionné des documentaires et lu des articles. Pour la quantité j’ai décidé d’essayer « l’anneau gastrique virtuel ».

Vous savez, l’anneau gastrique, c’est cette technique chirurgicale par laquelle on pose un anneau en silicone sur la partie supérieure de l’estomac. Cela réduit la taille de l’estomac et permet de perdre du poids. Lorsqu’on mange la nourriture atterrit dans la partie de l’estomac qui se trouve au-dessus de l’anneau et lorsqu’elle est pleine le cerveau reçoit le message « je n’ai plus faim ». Et bien là c’est pareil, sauf que l’anneau est virtuel. Je m’explique : au cours de séances d’hypnose le thérapeute nous persuade que nous nous sommes faits poser ou sommes en train de nous faire poser un anneau gastrique. L’idée est qu’une fois que notre cerveau a été convaincu que nous nous sommes faits poser un anneau gastrique notre faim va diminuer en conséquence et nous pourrons être rassasiés par de toutes petites quantités de nourriture.

 

Je n’avais pas beaucoup d’argent mais à force de recherches acharnées j’ai fini par trouver sur la toile un site qui proposait tout un tas d’MP3 d’hypnose téléchargeables gratuitement et dans le lot se trouvait la pépite, obsession de mes recherches de l’époque, « l’anneau gastrique virtuel ». Excitée comme une puce je télécharge immédiatement le fichier et le transfert sur mon lecteur MP3. L’aventure peut commencer.

L’aventure « anneau gastrique virtuel »

Il s’agissait d’un fichier audio de 20 minutes au cours duquel le thérapeute me faisait fermer les yeux et descendre un escalier de dix marches. Ensuite, je me rendais dans une clinique de pose d’anneaux gastriques virtuels où le processus m’était décrit étape par étape : le moment où j’entrais dans le hall de la clinique, ma rencontre et ma conversation avec l’hôtesse d’accueil, le moment où je me changeais pour enfiler la tenue de bloc opératoire, ma rencontre discussion avec les chirurgiens, tout le processus de pose de l’anneau gastrique virtuel, durant lequel je pouvais voir très clairement tout ce qu’il se passait sans ressentir aucune douleur, mon réveil en salle de réveil, mon premier repas après la pose de l’anneau gastrique virtuel, ma sortie de la clinique. Chaque étape était décrite avec beaucoup de détails et une grande précision, souvent en mettant l’accent sur les émotions positives que me faisait ressentir la pose de l’anneau gastrique virtuel : joie, excitation, reprise de contrôle sur mon alimentation, liberté. Il m’était également précisé à plusieurs reprises durant la pause de l’anneau gastrique virtuel que je pourrais revenir à n’importe quel moment dans cette clinique pour resserrer ou desserrer l’anneau selon mes besoins.

 

J’ai écouté cet audio chaque soir pendant un mois. Ce moment était pour moi un moment de détente durant lequel j’avais le sentiment d’agir pour mon bien-être. Au bout d’environ deux semaines j’ai commencé à en avoir marre d’écouter le même audio tous les soirs mais j’ai quand même tenu bon car je voulais implanter au maximum dans mon cerveau les idées contenues dans cet audio et j’estimais qu’un mois était une période intéressante pour commencer. J’ai plusieurs fois eue l’impression de m’être endormi durant l’écoute car je reprenais conscience en sursautant au moment où le lecteur MP3 passait à l’audio suivant mais comme à chaque fois il m’avait semblé que j’avais tout de même suivi le parcours décrit dans l’audio cela ne m’a jamais spécialement inquiétée.

Résultat après un mois d’écoute

Au bout d’un mois, les quantités de nourriture que j’ingérais à chaque repas étais effectivement beaucoup plus petite. En fait, j’avais décidé de changer la taille des assiettes dans lesquelles je mangeais pour des assiettes deux à trois fois plus petites. Cela a duré quelques mois, jusqu’à ce que mes recherches sur la qualité des aliments que j’ingérais me mènent à me tourner vers une alimentation végétale. J’ai alors ré-augmentées les quantités ingérées pour avoir suffisamment de calories chaque jour.



Résultat après un an et demi

Un an et demi plus tard les quantités de nourriture que j’ingère à chaque repas sont globalement moins grandes que les assiettes ogresques qui étaient mon quotidien de l’époque. Je ne ressens plus le besoin de me remplir le ventre jusqu’à explosion. Mais le plus important pour moi est que la qualité des aliments que j’ingère est radicalement différente de ce que je mangeais il y a un an et demi. Avant je ne mangeais énormément de produits gras, sucrés, de crèmes, de fromages, de viandes, de pâtes de blé. Aujourd’hui mon alimentation est végétale, constituée quasi intégralement d’aliments complets non transformés, principalement des fruits et légumes, les boissons vers lesquels je me tourne le plus naturellement son l’eau et les jus de fruits maison et la quasi-totalité des plats préparés que j’ingère ont été préparés par mes soins. La quasi-totalité des matières grasses que j’ingère à la maison viennent de fruits oléagineux que je mange tel quel ou intègre à mes plats, d’avocats, de lait et crème de coco et je consomme des sucres les moins raffinés possible, préférentiellement du sirop d’érable, du sucre coco, du xylitol.

 

Mon poids varie actuellement autour de 62 kg, je n'ai plus les nausées quotidiennes de l’époque, je me sens globalement bien dans mon corps, les moments de repas sont des moments de plaisir sans suites désagréables et j’apprends même à différencier la fin de la soif et à savoir reconnaître quand j’ai faim et quand je n’ai plus faim.

 

J’attribue ces changements radicaux à la synergie de toutes les recherches que j’ai menées combiner à l’écoute assidue de mon audio « anneau gastrique virtuel ». Je suis persuadée que l’audio y est pour quelque chose car au moment où l’on se trouve dans la salle de réveil, après l’opération, lors du premier repas, le thérapeute nous suggère des conseils pour une alimentation plus saine telle que préférer l’eau à tout autre boisson. Il nous énonce ces conseils durant le repas en nous disant qu’ils viennent de nous, de nos envies, qu’ils sont nos envies, qu’ils nous sont naturels. Je ne me souviens plus de tous les conseils qu’il énonce à ce moment-là si ce n’est « On vous propose toutes sortes de boissons mais vous, vous dites non. De l’eau. Vous voulez seulement boire de l’eau. » J’y pense à chaque fois que je me trouve dans un groupe, on nous propose quelque chose à voir, tape après tout le monde se tourne vers toutes sortes de boissons, sodas, cafés, thés, et que je me rends compte que je n’ai envie de rien de tout cela. Généralement je décide alors de choisir un jus de fruits car je trouve les bouteilles d’eau est vraiment trop chères dans les bars puis j’entends cette phrase « On vous propose toutes sortes de boissons mais vous, vous dites non. De l’eau. Vous voulez seulement boire de l’eau. » Et cela m’amuse.


Finalement

Vous comprendrez donc que mon ressenti est plutôt très positif par rapport aux MP3 d’hypnose, d’ailleurs je continue de me tourner vers eux chaque fois que je me retrouve dans une situation que je ne parviens pas à régler par le questionnement uniquement ainsi que chaque fois que je souhaite obtenir des résultats plus rapides. J’envisage même d’enregistrer mes propres MP3 d’hypnose adaptée à moi et aux situations que je traverse… affaire à suivre !

 

 

Et vous, avez-vous déjà envisagé d’utiliser l’MP3 d’hypnose ? Ou avez-vous déjà utilisé l’MP3 d’hypnose ? Quel résultat avez-vous obtenu ? Qu’en avez-vous pensé ?


Écrire commentaire

Commentaires: 0