4 idées reçues qui vous empêchent d'avoir plus de temps libre

Il nous arrive tous de nous sentir un peu fatigué ou d’avoir de temps à autres des journées « de rush » durant lesquelles notre emploi du temps est particulièrement chargé. Mais quand cette situation commence à devenir la norme, cela peut vite être gênant. Alors dans cet article, je propose pour toutes les personnes qui ont l’impression de manquer de temps pour elles de faire le tour des principales idées reçues qui vous empêche d’avoir plus de temps libre au quotidien.

La planification ce n’est pas pour moi, je préfère la spontanéité

L’une des principales idées reçues qui circulent autour de la gestion du temps et qui a le potentiel de vous pourrir votre organisation, c’est que l’organisation ou la planification s’opposent à la spontanéité. Je vois beaucoup de gens qui pensent que plus de planification serait un frein à la spontanéité dans leur vie et les empêcherait de faire ce dont ils ont envie lorsqu’ils en ont envie. Je pense que l’idée qui se cache derrière cela est que la planification serait comme quelque chose de rigide et inflexible, un peu comme si il s’agissait forcément de prévoir toute sa journée à l’avance à la minute près en ne laissant aucune place à l’improvisation : à 6h30 levez, de 6h30 à 7 h petit déjeuner, de 7h30 à 8 h douche en + trajet bureau, de 8 h à 10 h travail sur le dossier X, deux 10 h à 10 h 10 pause-café (…) à 17h30 récupérer les enfants à l’école, de 17h30 à 18 h de voir, de 17h30 à 18 h ménage, de 18 h à 18h30 préparées le repas… et ainsi jour après jour.

Il est vrai que la planification peut ressembler à cela mais ce n’est en rien une obligation. Ce qu’il faut comprendre pour que la planification devienne votre meilleure alliée c’est que tout est dans la mesure. Je pense qu’il est important d’adapter votre organisation à votre personnalité, ce qui ne signifie pas qu’une personne qui apprécie la routine, la stabilité et la sécurité doive forcément adopter un cadre aussi rigide que celui mentionné ci-dessus ni qu’une personne qui aime la spontanéité, liberté et l’improvisation doive forcément s’abstenir de toute organisation ou de toute planification. Si vous faites partie de la seconde catégorie, la planification peut également être une alliée de choix pour vous mais veillez à conserver chaque jour un minimum de souplesse et de flexibilité par rapport à votre emploi du temps. Vous pouvez par exemple planifier un certain nombre d’actions chaque jour pour avancer dans les projets qui vous tiennent à cœur et dont la réalisation se fait sur le long terme ainsi que pour les actions qui ont une échéance rapprochée mais sans toutefois planifier chacune de ses actions à la minute près. Cela donnera par exemple : deux actions pour votre projet à long terme + 1 action pour une échéance rapprochée que vous déciderez d’effectuer demain matin et une action pour votre projet à long terme plus deux actions pour des échéances rapprochées que vous déciderez d’effectuer demain après-midi. Vous pouvez également vous accorder encore plus de liberté si vous vous sentez suffisamment d’autonomie pour suivre un planning tel que : trois actions pour votre projet à long terme et trois actions ayant des échéances rapprochées que vous déciderez d’effectuer demain dans la journée avant 18 h.

 

Si vous avez peur de ne plus pouvoir vous montrer spontané avec une organisation efficace sachez quoi qu’il en soit que le meilleur moyen de pouvoir vous montrer spontané est d’avoir chaque jour le temps de vous lancer dans des activités imprévues. Pour cela le meilleur moyen reste d’avoir une organisation efficace qui vous permette de dégager un maximum de temps libre au quotidien.

Si on commence à dire que regarder la télé ou surfer sur Facebook c’est des mangeurs de temps on ne s'amuse plus

Je pense que cette idée reçue parle également de la fausse opposition qui est souvent faite entre organisation et liberté. Il s’agit de l’idée reçue selon laquelle si surfer sur les réseaux sociaux ou regarder la télé peut être considéré comme un mangeur de temps, alors ces deux activités devront et seront toujours considérée comme tel et devront purement et simplement être éliminé de votre quotidien pour obtenir une organisation efficace.

L’erreur là-dedans est au niveau de la généralisation. Si certaines activités telles que regarder la télévision ou serait sur les réseaux sociaux peuvent tas certains moments et dans certains contextes être considéré comme des mangeurs de temps elles peuvent tout aussi bien constituer vos loisirs ou la manière dont vous déciderez d’occuper votre temps libre. La planification ne s’oppose absolument pas à la pratique de telle ou telle activité, tout est dans la manière dont vous faites les choses. Si vous vous dites que vous passez cinq minutes devant Facebook en buvant votre café avant de commencer le ménage de votre appartement mais que 2 h plus tard vous êtes toujours devant Facebook, qu’il est temps de préparer le déjeuner pour les enfants et que votre appartement ressemble à un dépotoir, on est clairement face à un mangeur de temps. Par contre, si vous avez terminé votre journée, avancé brillamment dans les projets qui vous tiennent à cœur, effectuées les actions que vous aviez prévues pour le maintien de l’ordre de la propreté de votre quotidien, qu’il vous reste une heure de temps libre devant vous et que vous décidez de l’utiliser pour vous détendre en lisant votre flux d’activité Facebook et en envoyant quelques messages instantanés vos amis, on efface une activité de loisir.

 

C’est exactement le genre de distinction qui vous permettront d’être plus efficaces d’avoir plus de temps libre pour vous au quotidien.

Je n’ai pas le temps d’améliorer mon organisation

Celle-là aussi et une championne pour entretenir et amplifier l’inefficacité et le manque de temps libre au quotidien. Combien de fois ai-je entendu « Oui, je sais que j’ai vraiment besoin d’améliorer mon organisation est d’apprendre à planifier, d’apprendre comment cesser de remettre les choses à plus tard, mais je n’ai pas le temps de m’occuper de ça pour le moment » !

Ce qu’il faut bien comprendre c’est que si vous manquez de temps pour améliorer votre planification, c’est justement parce que votre organisation actuelle manque cruellement d’efficacité et c’est cela qui vous pompe tout votre temps et votre énergie. À chaud, je vois deux solutions à cette difficulté : soit vous avez énormément d’argent et vous en utilisez une partie pour embaucher quelqu’un afin d’effectuer une partie de vos tâches quotidiennes à votre place, soit vous prenez quelques minutes chaque jour pour poser des actions simples vous permettant d’améliorer votre organisation afin de la rendre plus efficace et de dégager plus de temps libre au quotidien. En fait, à repousser la mise en place d’une organisation efficace pour vous concentrer sur votre emploi du temps surchargé, vous vous concentrez sur le symptôme en en ignorant la cause et il faut bien comprendre que tant que vous continuerez sur cette voie, il y a de fortes chances pour que le symptôme -à savoir un emploi du temps surchargé et pas ou peu de temps libre- devienne de plus en plus imposant et difficile à gérer. Sachez que quelques minutes consacrées chaque jour à la mise en place d’une organisation plus efficace peuvent suffire pour observer rapidement de gros résultats en termes d’efficacité et de temps libre.

 

Comme le dit le producteur et programmateur de radio Keith Cunningham « Des actions ordinaires, faites de façon constante, créent des résultats extraordinaires. »

Remettre à plus tard ne fait pas forcément perdre du temps, par exemple si on utilise le temps gagné dans l’immédiat pour faire autre chose d'utile

Il s’agit là d’une idée reçue que je rencontre quelquefois autour de moi et que j’ai moi-même partagée par le passé. Cette pensée est généralement utilisée pour se donner bonne conscience lorsque l’on souhaite reporter une action par exemple parce qu’elle n’est pas spécialement agréable, qu’elle nous ennuie, qu’elle est contraignante ou énergivore mais qu’en même temps on ressent une sorte de culpabilité à l’idée de ne pas s’en acquitter maintenant comme nous l’avions initialement prévu. À ce moment-là, il peut arriver que l’on tente une sorte de rationalisation, de négociation avec nous-mêmes en se disant « si je reporte cette action à demain mais que du coup je décide d’effectuer maintenant l’une des actions qui étaient prévues pour demain, alors l’équilibre est rétabli, je n’aurais pas à me sentir feignant, avoir l’impression de ne rien faire, ni à me retrouver surcharger demain. Je fais juste un échange de tâches entre les deux jours et cela n’impact sera pas ou peu mon organisation. »

Le problème là-dedans, c’est que souvent lorsqu’on en arrive à ce genre de négociation c’est qu’on n’a pas l’énergie nécessaire pour accomplir la tâche initialement prévue, c’est pour cela qu’on souhaite la reporter. Cela signifie donc qu’il y a un bug dans notre organisation puisque nous avons planifié plus de tâches que nous n’avons d’énergie dans une journée. Revenons-en à nos moutons. Si nous n’avons pas l’énergie nécessaire pour accomplir cette tâche, et que donc nous sommes tellement tentés de la reporter, il y a fort à parier que la tâche que nous allons choisir dans l’emploi du temps de demain afin de l’effectuer aujourd’hui sera une tâche moins énergivore, ce qui explique que l’on ressente plus de motivation à l’effectuer que la tâche qui était initialement prévue pour aujourd’hui et que nous décidons donc de reporter à demain. Dans ce cas-là, nous sommes donc en train d’alléger le planning d’aujourd’hui et d’alourdir celui de demain.

 

Comprenez donc que si vous répétez régulièrement ce genre de procédé, vous aurez l’impression d’être actifs, d’avancer dans vos projets et de ne pas perdre de temps mais vous risquez rapidement de vous retrouver épuisé et débordé face à un emploi du temps difficile à tenir et qui s’alourdit insidieusement de jour en jour.

Vous reconnaissez-vous dans un ou plusieurs des points abordés dans cet article ? Lesquels ? Qu’allez-vous mettre en place pour remédier à la situation ?

 

 

J’espère que cet article vous aura permis d’y voir un peu plus clair sur les idées reçues qui vous rendent moins efficace au quotidien et vous empêchent d’avoir plus de temps libre pour vous. 

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    vautrelle fabrice (dimanche, 11 mars 2018 09:22)

    Enfin !!
    Une personne qui fait du développement personnel et qui ne diabolise pas la tv; comme me font tous les autres coach !
    Je suis d'accord, je pense que la tv permet de décompresser, c'est le cas pour moi après une dure journée de travail.
    Bien sûr, il ne faut pas passer la journée devant, il faut donc choisir les vidéos que l'on aime le plus et ne pas regarder n'importe quoi comme un zombie et surtout éviter les journaux d'informations source de négativité et de désinformation la plupart du temps.

    Merci pour cet article intelligent et différent des autres