Moins de stress : l'hygiène de vie anti-stress

Dans les deux premiers volets de cette série d’articles sur le stress, nous avons vu quels effets le stress peut avoir sur vous, tant sur le plan physiologique que sur le plan psychologique. À présent, je vous propose de voir comment faire baisser votre niveau de stress au quotidien. Commençons par le début et voyons les règles de base pour une hygiène de vie anti-stress. Cet article vous permettra de faire le bilan par rapport à votre propre hygiène de vie afin de voir si certaines de vos habitudes augmentent votre niveau de stress et le cas échéant de les corriger.

Nutrition

 

On est tous plus ou moins conscient que notre nutrition influe sur notre état de santé et on se rend compte que des carences alimentaires peuvent provoquer tout un tas de désordres physiologiques. Mais peu de gens se rendent compte à quel point une carence alimentaire ou un déséquilibre au niveau des nutriments apportés à notre organisme peut influer sur notre humeur au quotidien. En effet, pour chaque nutriment et micro nutriment votre corps à des besoins spécifiques qu’il est important de combler par votre nutrition. Tous ces micros nutriments sont nécessaires au bon déroulement de tous les processus physiologiques que votre corps devra accomplir au cours de la journée, qu’il s’agisse de dormir, de marcher, de respirer, de courir mais également de choses auxquelles on pense moins souvent tel que penser, ressentir, créer et maintenir des connexions entre vos neurones, créer de nouveaux neurones, synthétiser les neurotransmetteurs nécessaires à tous vos processus biochimiques –notamment la sérotonine, la dopamine, l’acétylcholine, le GABA qui jouent énormément sur l’humeur– et les acheminer de part et d’autre de votre organisme.

Pour vous donner quelques exemples, la dopamine est le neurotransmetteur précurseur de l’adrénaline dont nous avons déjà parlé dans l’article Votre stress vous ronge : 5 pathologies physiologiques liées au stress qui est l’une des hormones induites par l’état de stress et qui provoque l’État d’hypervigilance. Un trop fort apport dans les micro nutriments qui permettent de métaboliser la dopamine ou un trop faible apport dans les micro nutriments qui permettent de métaboliser les trois autres neurotransmetteurs et vous risquez donc de vous retrouver avec un fort taux d’adrénaline ainsi qu’avec le stress qui est souvent associé.

Le GABA lui est l’un des neurotransmetteurs inhibiteurs, ce qui signifie qu’il permet de réguler les effets des autres neurotransmetteurs dont la dopamine. Un trop faible apport dans les micros nutriments qui permettent de métaboliser le GABA ou un trop fort apport dans des neurotransmetteurs excitateurs, et de nouveaux vous pourriez vous retrouver en état d’hypervigilance, d’irritabilité, de stress.

 

Comprenez donc à quel point il est important d’adopter une alimentation équilibrée, de vérifier que vous ne souffrez d’aucune carence et le cas échéant de rétablir l’équilibre avec l’aide de votre médecin.

Sommeil

 

Si votre alimentation joue un rôle prépondérant sur vos pensées et votre humeur c’est également le cas de votre sommeil. Lorsque vous dormez, votre température corporelle s’abaisse, votre activité physiologique ralenti et votre corps peut enfin utiliser l’énergie disponible pour reprendre des forces. C’est à ce moment que votre corps se régénère, répare tous les tissus qui ont pu être endommagés au cours de la journée, renouvelle ses cellules, mais c’est également à ce moment-là que votre cerveau traite les informations de la journée. Le temps de sommeil est une période importante pour la régénération de votre corps –et donc de votre cerveau–et qui va en grande partie définir votre état de santé aussi bien physique que psychologique. Lorsque vous dormez suffisamment et que votre sommeil est réparateur, vous êtes plein d’énergie, plus adaptatif face aux difficultés quotidiennes et aux imprévus, plus créatif, globalement en meilleure santé et de meilleure humeur.

Quand vous dormez moins bien, vous avez moins d’énergie le lendemain, vous êtes plus irritable, vous avez plus de mal à vous adapter et à faire face aux imprévus, vous êtes moins créatif et votre immunité baisse. C’est pour ça que prendre un moment pour faire le point sur votre sommeil tant en termes de qualité que de quantité peut vous être particulièrement utile dans votre recherche de plus de calme et de sérénité au quotidien.

Comment dormez-vous en ce moment ? Combien d’heures dormez-vous chaque nuit ? Comment vous sentez-vous au réveil ?

 

Autant de points qui vous indiquent où vous en êtes côté sommeil et ce que vous pourriez améliorer pour faire baisser drastiquement votre niveau de stress.

Activités sportives

 

Une autre chose qui peut vous aider à réduire votre niveau de stress est la pratique régulière d’une activité physique. Cela vous permet d’entretenir votre santé, d’oxygéner vos cellules, en plus, cela augmente votre production d’endorphines qui augmentent votre niveau de bien-être et cela vous aide à vous vider l’esprit en vous obligeant à vous concentrer sur autre chose que vos inquiétudes. Le sport vous ramène dans un rapport au corps puisque votre activité cardiaque s’accélère, votre respiration également, vos muscles se contractent… et pendant la pratique vous devez vous concentrer sur l’exécution de vos mouvements ce qui vous empêche de ruminer ou d’anticiper les situations que vous avez pris l’habitude de percevoir comme stressantes. Vous n’êtes plus dans les ruminations sur le passé, ni dans des anticipations sur l’avenir, vous sentez votre corps, vous sentez chaque mouvement, vous êtes concentrés, vous êtes de retour dans le présent. En plus, la pratique régulière d’une activité sportive vous permet de fatiguer votre corps pour vous assurer le soir venu d’un endormissement plus facile et d’un sommeil plus profond.

 

L’une des choses que j’ai apprises en travaillant plusieurs heures par jour devant mon ordinateur, c’est que si on néglige trop souvent l’activité physique au détriment du travail intellectuel on peut vite le payer sur notre sommeil. Cela vient du fait que le soir venu le mental qui a travaillé toute la journée est épuisée alors que le corps qui est resté tranquillement assis sur une chaise est encore en pleine forme. Du coup, on se retrouve las, avec un sentiment de fatigue, mais sans parvenir à s’endormir car le corps qui est encore plein d’énergie continue de se tourner dans tous les sens. Le risque à ce moment-là peut être grand de revenir sur ce que nous n’avons pas aimé dans la journée où ce que nous craignons à de voir se produire demain et de commencer à ruminer ou anticiper au lieu de s’endormir.

Si vous vous auto évaluez pour chacun de ces points et posez des actions appropriées à une hygiène de vie plus propice au calme et la sérénité, vous pourrez déjà voir une amélioration sur votre niveau de stress. Dans le prochain article, j’aborderai avec vous trois points à travailler dans le domaine du développement personnel et des interactions sociales pour faire baisser encore d’un cran votre niveau de stress.

Écrire commentaire

Commentaires: 0