Qui êtes-vous?

Qui remettrait en question l’identité ? J’entends par là le sentiment d’être soi. C’est vrai, a priori sauf pathologie psychiatrique lourde, on a tous le sentiment d’être nous-même. Ce sentiment est généralement à la base de notre identité et pour la plupart d’entre nous ne saurait être remis en question.  On entend souvent des « Moi je suis comme si » « Je suis tel type de personne » et même « On ne se refait pas » et « A mon âge, je ne changerais plus ! »

Et pourtant… Vous êtes vous déjà demandé sur quels critères se basait votre perception de vous-même ? Quels sont le ou les éléments sur lesquels vous-vous appuyez au quotidien pour conclure « Oui, ça, c’est bien moi ! » « Je suis moi » ?

 

Explorons ensemble quelques pistes.

Votre carte d’identité

 

Certaines personnes se définissent par le contenu de leur carte d’identité. Ce qui signifie que lorsqu’on leur demande qui elles sont, elles répondront :

« Je m’appelle Bernadette Dupont. Je suis une femme de 45 ans. Je suis française. »

Cela semble simple, clair, précis, factuel et même visuel. Car mis à part pour vos nom et prénom qui ne sont en principe pas tatoués sur votre front (après chacun fait comme il veut !) Il suffit de vous regarder pour déduire assez facilement que vous êtes une personne de sexe féminin, âgée d’environ 40 à 50 ans.

Je dis qu’il suffit de vous regarder pour déduire cela mais notez que les choses sont loin d’être toujours aussi simples. A l’ère où les transformismes, changements de sexe sont de plus en plus fréquents, et où le lifting devient monnaie courante, deviner si on s’adresse à un jeune homme où à une femme d’âge mûr sans blesser les egos peut quelque fois prendre des allures d’exercice de haute voltige.

Et c’est sans compter sur les personnes qui se sentent homme dans un corps de femme ou femme dans un corps d’homme !

 

Votre emploi

 

D'autres personnes se définissent par ce qu’elles font pour gagner leur vie. Cela se conçoit car on passe souvent 7h par jour au travail, ce qui si on compte les trajets et les temps de pause peut vite signifier qu’on passe entre un tiers et la moitié de son temps au travail, surtout pour les accoutumés des heures supplémentaires. Dès lors on comprend qu’il puisse être tentant de se définir par notre emploi. D’autant qu’y sont généralement liées les idées de fonction et de statut social, c’est-à-dire le rôle que vous occupez dans la société, ce que vous faites pour la société et pour les autres et comment on vous perçoit lorsque vous êtes au travail.

Certaines personnes détestent leur travail et attendent avec impatience l’heure de rentrer chez elles retrouver famille et amis, alors que d’autres adorent leur travail ou ont même la chance de gagner leur vie en pratiquant leur passion. En considérant cela on obtient tout de suite une situation aux multiples enchevêtrements. Si votre passion est également votre emploi et la manière dont vous vous définissez, alors vous définissez vous par votre emploi ou vos centres d’intérêts ? 

 

Vos centres d’intérêts

 

Sport, activités de loisirs, alimentation, ce vous aimez, ce que vous n’aimez pas, vos émissions et films préférés, les livres que vous aimez lire…

Peut-être concordent-ils avec la façon dont vous gagnez votre vie, comme nous l’avons vu dans le point précédent, ou peut-être pas. S’ils ne concordent pas comment vous définissez vous ? Etes vous un passionné de ski qui exerce en tant que comptable pour gagner sa vie ou un comptable qui pratique le ski durant son temps libre ?

 

Vos croyances, vos pensées, vos opinions, vos valeurs

 

Certaines personnes se définissent par leurs croyances, c’est-à-dire ce qu’elles pensent. Nos croyances ce sont toutes les idées qu’on se fait au sujet du monde, des autres et même de nous, et que nous considérons comme « vraies ».  

Nos valeurs représentent ce qui est important pour nous. Plus de précisions dans cet article sur les valeurs.

Pour beaucoup de personnes les croyances et valeurs prennent une place prépondérante dans la définition de leur identité, ce qui est logique puisque ce sont les filtres par lesquels nous appréhendons le monde qui nous entoure. Nos croyances et nos valeurs définissent le monde dans lequel nous vivons. De là à ce qu’elles nous définissent nous même il n’y a qu’un pas.

Mais saviez-vous que vos valeurs sont loin d’être figées ?

Quand j’étais en formation coaching par exemple, ma formatrice nous conseillait de refaire environs tous les 6 mois les exercices pour voir quelles sont nos valeurs. Et pour cause, elles changent constamment ! Si on lie notre sentiment d’identité à nos valeurs, nos valeurs à nos croyances mais qu’on ne prend pas régulièrement le temps de vérifier où on en est côté valeurs, tout cela peut vite devenir très flou. En effet, si vous vous définissez comme la personne qui vit selon ses valeurs mais que vous êtes dans un flou artistique total côté valeurs, alors qui êtes-vous ?

 

Ce que vous ressentez

 

Pour finir il n’est pas rare de rencontrer des personnes qui se définissent en fonction de leurs ressentis « je suis quelqu’un de calme » « je suis joyeux » « je suis colérique » … Cela se conçois car non seulement nos émotions sont des outils essentiels pour nous positionner par rapport au monde qui nous entoure (l’intelligence émotionnelle) mais en plus il faut bien avouer qu’elles peuvent prendre l’ampleur de véritables tsunamis selon les événements que nous vivons.

 

Dans le milieu du développement personnel on distingue souvent les émotions qui des réactions immédiates et presque physiologiques aux événements que nous vivons, des sentiments qui sont l’intellectualisation et l’intégration dans notre psychisme de ces émotions, du ressenti profond qui finalement se rapproche plus de l’intuition qui lie à ces deux notions à nos valeurs et nos centres d’intérêts.

On voit donc que tout cela est finalement très évolutif et fluctuant selon les personnes et les périodes de vie. Notez la marge de manœuvre que ce constat vous procure quant à vos possibilités d’auto programmation, d’évolution personnelle et d’atteinte de vos objectifs. Le degré de liberté est juste énorme !

 

 

Et vous ? Sur quoi s’appuie votre sentiment d’identité ? Quels sont les éléments qui vous font vous sentir vous ?

Écrire commentaire

Commentaires: 0